26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilCultureMoisson culturelle 2021: Des personnalités d’Oran s’illustrent

Moisson culturelle 2021: Des personnalités d’Oran s’illustrent

L’année 2021 a été marquée dans la wilaya d’Oran par la distinction de plusieurs personnalités littéraires, scientifiques et artistiques qui ont contribué par leurs œuvres et travaux à relancer leurs secteurs respectifs en dépit de la crise sanitaire causée par la pandémie du coronavirus.

L’universitaire Abdelmalek Mortad a réussi un parcours distingué dans les champs littéraires national et arabe au point d’être gratifié du prix «El Aouis», décerné par la Fondation culturelle Sultan Benali El Aouis (Emirats arabes unis), lors de sa 17e session pour l’année 2020-2021, en guise de reconnaissance à ses œuvres qui ont traité de plusieurs domaines de la littérature et de la théorie de la critique.Le lauréat, premier président du Haut conseil de la langue arabe, qui a reçu plusieurs prix de la part d’universités et organismes algériens, s’est dit fier de cette distinction qui récompense une carrière riche de plus de 80 ouvrages dédiés à la critique littéraire, à la Sunna du Prophète Mohammed (QSSSL), à l’histoire de la littérature algérienne et autres traitant 18 champs de la connaissance. Dans le domaine scientifique, le professeur Nasreddine Berrached, professeur à l’Université des sciences et technologies Mohamed- Boudiaf, d’Oran, a reçu l’Ordre du Soleil Levant que lui a attribué l’empereur du Japon. Cet ingénieur en électronique a été récompensé par cette haute distinction pour ses efforts, déployés depuis plusieurs décennies dans le cadre de la consolidation de la coopération entre l’Algérie et le Japon dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, au titre du programme JICA. Le même universitaire, également responsable du Laboratoire de recherche sur les systèmes intelligents de l’établissement universitaire oranais, a souligné, lors de la remise de ce prix par l’ambassadeur du Japon en Algérie que «cette distinction est une fierté pour l’USTO et un point de départ pour d’autres projets», tout en réaffirmant sa disponibilité à poursuivre ses efforts pour mettre en place des nouveaux projets de coopération bilatérale dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique. La comédienne Fadela Hachmaoui du théâtre régional Abdelkader-Alloula d’Oran a été honorée, de son côté, lors de la 22e édition des Journées internationales du théâtre de Carthage, organisée en décembre dernier. Cette artiste qui a campé de nombreux rôles tant sur les planches qu’à la télévision dont le feuilleton à succès Ouled El Halal, a déclaré que cet hommage arrive à point nommé au moment où la scène artistique et culturelle nationale traverse des moments difficiles en raison de la pandémie sanitaire du coronavirus.

Une moisson fructueuse Toujours pour ce qui est du 4e art, la troupe «Malaïkat El Khachaba», composée de comédiens amateurs et relevant de l’association «Kitar El Fen», a pris part à de nombreux festivals nationaux et remporté trois prix avec mérite durant l’année 2021. Cette troupe a aussi remporté le Grand Prix du meilleur spectacle complet, lors de la 2e édition des Journées nationales du théâtre engagé et de la comédie satirique à Bordj Bounaâma (Tissemsilt) en juillet dernier ainsi que le prix du meilleur spectacle intégré «le burnous d’or» de la 19e édition des journées nationales du théâtre de la Mekerra, à Sidi Bel-Abbès, en novembre écoulé. Pour sa part, la page Internet d’un groupe d’arts visuels a décerné une médaille d’excellence au calligraphe Kour Noureddine pour sa contribution à la promotion et au développement de cet art à Oran. L’artiste a ouvert une galerie spécialisée dans la calligraphie arabe, la première du genre au niveau national. La wilaya Oran s’est illustrée également au niveau national avec des prix attribués à des journalistes ayant participé aux différents concours. La journaliste Nacéra Gharnati de la radio El Bahia s’est vu décerner le 2e prix dans la catégorie des médias audio du Prix du président de la République des journalistes professionnels dans sa 7e édition. Dans le cadre du Prix Reda Hamiani pour la presse économique, organisé par la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), la journaliste Zakia Kébir, du quotidien oranais El Djoumhouria a remporté le premier prix d’encouragement. Par ailleurs, Oran a été choisie par le théâtre National palestinien de Canaan, activant à Ghaza, pour ouvrir son antenne. Le metteur en scène Belfadel Sidi Mohamed a été désigné président de cette structure et représentant la section algérienne dans les manifestations organisées par cette institution théâtrale dans les pays arabes. La moisson de l’année 2021 a été fructueuse pour la wilaya d’Oran. Elle s’ajoutera à toutes les réussites enregistrées sur tous les plans dans le passé. Les prochains jeux méditerranéens qu’abritera la ville l’été prochain seront un tremplin pour permettre à ses sportifs de briller de mille feux.

M. Toumi /Ag.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES