Obsèques du Béji Caid Essebsi:  Des mesures et moyens exceptionnels prévus  par le gouvernement

0
484

 

Les services du département de l’Intérieur  tunisien, ont fait savoir, vendredi, que des mesures et des moyens  logistiques et humains exceptionnels ont été prévus pour assurer, samedi,  la sécurité des points de passage du cortège funèbre transportant la dépouille du président de la République Béji Caid Essebsi.

 » Plusieurs dispositifs exceptionnels pour sécuriser les obsèques ont été mis en place, et ce, dès l’annonce du décès du président de la République.  C’est le cas notamment au niveau du périmètre de l’hôpital militaire et celui du Palais de Carthage, ainsi que les itinéraires entre les deux lieux  cités », a indiqué le ministère dans un communiqué rendu public. Le département a indiqué dans ce sens qu’il s’est chargé, vendredi, de sécuriser et d’accompagner la dépouille mortelle de Caïd Essebsi depuis  l’hôpital militaire et jusqu’au Palais présidentiel de Carthage. Il a, également, mis « en place un dispositif complet réservé à l’accueil des invités de la Tunisie notamment les Rois, Emirs et les chefs d’Etat et  de gouvernement ainsi que les représentants des différentes organisations internationales et régionales ». « Les obsèques nationales du président Béji Caïd Essebsi partiront du Palais de Carthage à 11h00 du matin vers le cimetière d’El-Jellaz en  présence de plusieurs dirigeants et chefs d’Etat de pays frères et amis », a-t-on expliqué. La dépouille du président Caïd Essebsi, décédé jeudi, a été transférée vendredi matin de l’hôpital militaire de Tunis vers le Palais de Carthage au milieu d’un large dispositif sécuritaire et en présence d’un grand  nombre de citoyens qui ont chanté l’hymne national. La dépouille a été transportée dans une ambulance militaire portant le drapeau national et ornée d’une gerbe de fleurs. Le président tunisien Béji Caïd Essebsi est décédé jeudi matin à l’hôpital militaire de Tunis, à l’âge de 92 ans, quelques heures après son  hospitalisation en soins intensifs, a annoncé la présidence dans un bref communiqué. A la tête de l’Etat tunisien depuis décembre 2014, le vétéran politique Caïd Essebsi avait été admis le mois dernier à l’hôpital militaire du Tunis à la suite d’un « sérieux malaise ». Il est apparu en public seulement deux fois depuis la fin de la précédente hospitalisation, le 1er juillet. Caïd Essebsi, est né le 29 novembre 1926 à Sidi Bousaïd, en banlieue nord  de Tunis. Le 22 décembre 2014, Béji Caid Essebsi a été, officiellement, proclamé vainqueur du second tour de l’élection présidentielle. Il a été crédité de 55,68 pc des suffrages exprimés.

N.I