Opep+: La 21e réunion ministérielle examine le soutien à l’équilibre du marché

0
209

La 21e réunion ministérielle des 23 pays signataires de la Déclaration de coopération Opep-non Opep (Opep+), dont l’Algérie se penche sur l’examen des actions à entreprendre pour soutenir l’équilibre du marché pétrolier.

Lors de cette réunion, qui se tient par visioconférence, avec la participation du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, il sera question de décider du niveau d’augmentation de la production que l’Opep+ doit appliquer dans le futur pour soutenir l’équilibre du marché. Suite à la 19e réunion de l’Opep+ en juillet dernier, et depuis début août, les producteurs de l’Opep+ augmentent leur production chaque mois de 400.000 barils par jour, jusqu’à l’annulation complète du quota de réduction restant, estimé à 5,8 MBJ. Cette décision a été reconduite pour ce mois d’octobre.Même si la réunion de lundi intervient dans un contexte de progression des prix du brut au marché mondial, soutenus par une hausse de la demande alors que l’offre reste limitée, l’Opep+ reste prudente et attentive à l’évolution du marché pétrolier. Le secrétaire général de l’Organisation, Mohammad Sanusi Barkindo a souligné, avant le sommet de l’Opep+, la nécessité de rester prudent et attentif à une situation de marché en constante évolution. S’exprimant lors d’une réunion préparatoire du Sommet de l’Opep et ses partenaires, il a déclaré que «des engagements constructifs de manière transparente, basés sur le respect mutuel entre tous les pays participants restent la clé de succès», rapporte l’Opep sur son site web.Tenue en fin de la semaine par vidéoconférence, le Comité technique conjoint (JTC) a examiné l’évolution du marché pétrolier. Il a, d’autre part, mis en avant «l’importance des efforts déployés par les pays participants à la Déclaration de coopération (DoC) pour accélérer le processus de rééquilibrage du marché mondial du pétrole». «Alors que nous nous approchons du dernier trimestre de 2021, il est clair que cela a été une année de reprise», a-t-il déclaré ajoutant que «l’engagement de tous les pays participants au DoC à atteindre leurs niveaux d’ajustement volontaire de la production et à garantir que les volumes de compensation sont atteints contribue à la dynamique positive du marché que nous observons cette année». Il a également noté que les dernières décisions de la DoC continuaient d’aider à équilibrer les fondamentaux du marché, en répondant à la demande croissante tout en se prémunissant contre un excès potentiel d’offre. Dans ses dernières prévisions, l’Organisation prévoit une croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022, d’environ 4,2 mb/j, soit 0,9 mb/j plus élevé que l’évaluation du mois dernier. Elle devrait atteindre 100,8 mb/j, dépassant les niveaux pré -pandémiques, avait souligné l’Opep dans son dernier rapport mensuel. Côté prix, les cours du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé la semaine écoulée en hausse de 1,23%, ou 97 cents, pour clôturer à 79,28 dollars à Londres, tandis qu’a New York, le baril de WTI pour le mois de novembre a avancé de 1,13% ou 85 cents à 75,88 dollars. La réunion ministérielle de l’Opep + sera précédé par les travaux de la 33ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC).

N. I.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here