26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilMondePalestine: Funérailles officielles à Ramallah pour la journaliste Shireen Abu Akleh

Palestine: Funérailles officielles à Ramallah pour la journaliste Shireen Abu Akleh

Plusieurs milliers de Palestiniens ont rendu hommage à la journaliste vedette tuée par balle lors d’une opération militaire israélienne en Cisjordanie occupée Shireen Abu Akleh était l’un des visages les plus connus d’Al Jazeera.

La journaliste palestinienne Abu Aqleh, 51 ans, une des journalistes les plus connues de la chaîne qatarie Al-Jazeera, pour avoir porté courageusement la voix des Palestiniens. La journaliste palestinienne a été exécutée avec sang-froid mercredi matin par un tir de l’armée d’occupation sioniste alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, avait rapporté Wafa. Elle portait un gilet pare-balles siglé «Presse» lors de l’exercice de sa mission.  a été tuée par balle, au cours d’un reportage à Jénine. La chaîne de télévision arabe et des témoins accusent l’armée israélienne. Au sein de la communauté internationale, de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une enquête transparente et indépendante. Elle était une cible. Pour Al Jazeera, la chaîne pour laquelle elle travaillait, cela ne fait aucun doute : Shireen Abu Akleh a été tuée «de sang froid» par les forces israéliennes alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, en Cisjordanie occupée.

La police sioniste attaque le cortège funèbre de la journaliste La police sioniste a attaqué, ce vendredi matin, le cortège funèbre de la journaliste de la chaîne Al-Jazeera, Shireen Abu Aqleh, tombée en martyr mercredi à la suite de tirs des forces de l’occupation à Jénine en Cisjordanie occupée, a rapporté l’agence de presse palestinienne, WAFA. La police sioniste a bouclé l’hôpital Saint Joseph, où le corps de Shireen Abu Akleh est conservé, installant des barricades aux entrées de l’hôpital et le long des routes où passe son cortège funèbre, interdisant le passage des véhicules ou des piétons palestiniens, a précisé WAFA. Les forces de l’occupation, lourdement armées ont ensuite pris d’assaut les locaux de l’hôpital et attaqué des dizaines de personnes en deuil qui criaient des slogans condamnant l’occupation et hissaient des drapeaux palestiniens. Des images retransmises par des télévisions palestiniennes montrent le cercueil de la reporter de la chaine quatarie, manquer de tomber au sol alors que des policiers sionistes dispersent la foule. «De brutales forces spéciales (sionistes) attaquent le cortège funèbre de Shireen Abou Akleh sortant de l’hôpital Saint-Joseph», a dénoncé sur Twitter Hanane Achraoui, une ancienne ténor de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Le cercueil de Shireen Abu Akleh a finalement été transporté vers la Vieille Ville où est célébrée une messe dans une église, avant l’inhumation dans un cimetière à proximité. La journaliste palestinienne Shireen Abu Aqleh, 51 ans, a été exécutée avec sang-froid mercredi matin par un tir de l’armée d’occupation sioniste alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, avait rapporté Wafa. Elle portait un gilet pare-balles siglé «Presse» lors de l’exercice de sa mission. L’assassinat de Shireen Abu Aqleh continue de susciter de vives condamnations palestinienne, arabe et internationale.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES