Payement électronique – Naftal lance sa carte à puce

0
2887

Après une première expérience menée conjointement avec la BEA, en 2009,  Naftal vole désormais de ses propres ailes et lance depuis hier sa carte de payement électronique dont la phase pilote court jusqu’au 31 décembre de cette année.                                                 Lors d’une cérémonie organisée hier, à la station de services de Mazafran, Alger, le PDG du groupe, Hocine Rizou, a exprimé sa satisfaction d’avoir réussi une telle prouesse avec une entreprise algérienne, à savoir HB électronique et souligné que cette carte à puce est 100% algérienne en termes de conception.                                                                             « Bitaqati » vient donc remplacer graduellement celle déjà existante et ce projet de la carte de paiement électronique s’inscrit en droite ligne, d’une part, de la politique du système monétique initiée par le gouvernement et d’autre part, de l’ambitieux projet de modernisation de Naftal à l’horizon 2030, qui touche tous les domaines d’activités stratégiques de l’entreprise, a précisé Rizou. Il a souligné que ce « grand » projet de modernisation multidimensionnel qui place Naftal, au regard de sa dimension nationale, comme un des acteurs « majeurs » dans la dynamique et l’essor de l’économie nationale, se singularise essentiellement par la  place de « choix » qu’il accorde au client, en le mettant au « centre » de ses préoccupations. « Cette place de premier rang, se traduit par la diversification, la richesse et la qualité de haute facture des prestations et des services qu’il ambitionne de lui offrir. Ce même projet se distingue également par le souci permanent de l’entreprise et de l’ensemble de ses acteurs, d’être de plus en plus  proches, et mieux outillés et mobilisés pour répondre pleinement aux attentes et aux exigences légitimes croissantes et pointues de la clientèle, qui doivent se hisser aux normes et standards internationaux », a expliqué le PDG de Naftal en présence notamment du Directeur général de HB électronique, du SG du syndicat national de Naftal et du président de la Fédération des exploitants libres des stations-service. Fiable et sûre, « Bitaqati » sera disponible dans toutes les stations services de Naftal et éventuellement dans les kiosques et mêmes les bureaux de poste. Elle permettra à la clientèle de Naftal d’acquérir toutes les prestations et les services déjà existants au niveau de la station-service, et ceux à venir, au fur et à mesure de la réalisation des projets inscrits, notamment les prestations hors fuel, à l’image de l’hôtellerie, des supérettes, cafétérias, restauration et autres. « Cette solution aux multiples bienfaits et avantages permettra ainsi à nos clients de remédier graduellement, voire définitivement, au recours au paiement cash, pour l’ensemble des prestations citées précédemment. Il va sans dire que l’objectif recherché à travers la mise à disposition de cette carte, est la fidélisation de notre clientèle ainsi que le renforcement de la relation de confiance déjà existante entre Naftal et tous ses clients », a souligné Rizou qui a précisé que la phase pilote de ce projet va permettre dans un premier temps « d’évaluer », de « valider » et de « s’assurer » en interne, à travers la flotte de Naftal, que l’ensemble des objectifs arrêtés par cette nouvelle solution, ont été atteints pour un fonctionnement à la fois « effectif, efficace et sans faille ». Dans une deuxième étape, l’utilisation de cette carte électronique sera orientée vers les partenaires gestionnaires de flottes et revendeurs distributeurs, appelés communément clients « Corporate » pour assurer une bonne maîtrise de sa montée en puissance. Enfin et dans une troisième et dernière étape, cette carte de paiement électronique sera élargie graduellement au grand public à l’échelle nationale, c’est-à-dire, à tous les automobilistes, à travers une offre adaptée à la mesure de leurs attentes. Le PDG de Naftal a confié à ce propos que « Bitaqati » sera disponible à plusieurs niveaux de consommation, allant de 2000 DA à 8000 DA en passant par 5000 DA, de telle sorte de permettre à l’utilisateur  la possibilité de maîtriser sa consommation du carburant.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here