Peinture: Smail Ouchene expose « Estérification » jusqu’au 15 juillet

0
704

 

L’artiste peintre Smail Ouchene expose la galerie Racim d’Alger une soixantaine de toiles regroupées  sous l’intitulé de « Estérification », une exploration d’un processus de l’arrachement de l’âme de son environnement matériel.

Le plasticien propose une forme de libération et de renaissance de l »âme  dans des œuvres comme « J’ai tout vu » et « Survivor » (survivant) montrant des formes humaines sans traits, dans un processus de mutation, sortant d’un environnement symbolisant la pénombre, la destruction et le feu. L’estérification, le passage vers la « conscience imageante » – un concept qui se substitue à l’imaginaire pour l’artiste, est rendue dans des œuvres comme « Dialogue volatile », traduisant un environnement céleste, « Il était une fois le paradis » célébrant le mouvement ample et le vert, ou encore « Immersion dans le turquoise » qui évoque le voyage et la mer.  Le thème de la transformation est également présent dans « Le revenant », « After the far » et « Petrolium dinosaure » pour exprimer la métamorphose totale de la matière et de son état originel. Dans un registre impressionniste, l’artiste propose quelques œuvres plus anciennes comme « Le labeur des mots » et « Old Ship ». Entre autres œuvres proposées par Smail Ouchene, « En terre des aïeux », une toile dominée par la couleur terre et célébrant les cycles agraires naturels. Enseignant à l’Ecole supérieure des Beaux-arts d’Alger, Smail Ouchene est diplômé du même établissement en 2012.  Il a également enseigné le dessin et la peinture à l’école régionale des Beaux-arts de Azazga. Smail Ouchene a présenté ses œuvres pour la première fois en 2004 à Alger à la faveur d’une exposition intitulée « Mosaïque d’été », avant de participer à des expositions en France et en Tunisie ainsi qu’à plusieurs salons régionaux et nationaux.