Pétrole: Le Brent a franchi hier la barre des 60 dollars

0
278

Le prix du Brent de la mer du Nord a atteint 60$ le baril pour la première fois depuis plus d’un an, soutenu par les réductions de production décidées par l’Arabie Saoudite et par l’arrivée des vaccins contre le coronavirus.

Le prix du Brent a dépassé hier 60 dollars le baril pour la première fois depuis le 29 janvier de l’année dernière. Il a rebondi depuis la fin du mois d’octobre après que l’Arabie Saoudite s’est engagée à approfondir les réductions de production et au milieu des percées du vaccin Covid-19. Le pétrole à Londres a progressé au-dessus de 60 dollars le baril pour la première fois en plus d’un an, alors que les stocks se resserrent et que les perspectives de demande s’améliorent dans le cadre du déploiement mondial des vaccins Covid-19. C’est une autre étape importante dans un retour remarquable de la plus grande destruction de la demande depuis une génération après que la pandémie a entraîné des mesures de confinement et des avions bloqués. Le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, a expliqué la hausse des prix du brut par l’arrivée des vaccins contre le Covid-19. «La hausse du cours du pétrole est à mettre, avant tout, sur les décisions prises par les pays membres de l’OPEP+ (…). Bien sûr, l’arrivée du vaccin contre le Covid-19 est aussi un élément important pour le secteur de l’énergie», indique M. Attar.

  1. I.N