Plusieurs partis politiques l’ont clamé devant leurs militants-Les prochaines législatives, une opportunité pour consolider les institutions du pays

0
940

L’échéance du 4 mai prochain suscite de plus en plus l’intérêt des partis politiques dont nombre d’entre eux ont saisi l’occasion de leur rencontre avec leurs militants et sympathisants pour appeler à une forte participation à ce rendez-vous, considéré comme une opportunité afin de consolider les institutions nationales et déjouer toutes les tentatives de déstabilisation qui se trament contre le pays. Ace titre, les formations politiques ayant décidé de participer à ce scrutin, ont investi le terrain pour tenter de convaincre un plus grand nombre d’électeurs du bien-fondé de leur démarche. Ces partis qui ont qualifié de très importantes les prochaines échéances électorales, estiment qu’il était impératif de définir des objectifs clairs en vue de préserver l’unité nationale, la sécurité et la stabilité du pays et poursuivre la réalisation d’un développement global équilibré et durable. Après avoir souligné leur soutien au président de la République, Abdelaziz Bouteflika et à son programme de développement, ils ont souligné la nécessité de se mobiliser pour faire face à toutes les tentatives visant à entamer la légitimité du président de la République et à tous ceux qui tendent à mettre en doute son dévouement et sa détermination à préserver l’unité de l’Algérie et l’intégrité de son peuple et à concrétiser son programme. Ils ont, en outre, appelé à renforcer le front intérieur par le dialogue et la cohésion sociale, exhortant la classe politique à faire preuve de responsabilité et à bannir tout comportement irresponsable, afin de barrer la route à ceux qui veulent les entraîner dans des agissements susceptibles de mettre en danger la stabilité du pays. Ces partis politiques ont réitéré leur soutien à l’appel lancé récemment par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a souligné la nécessité d’édifier un front intérieur solide pour relever les défis multiples. Ils ont relevé l’impérative nécessité de renforcer le front interne pour défendre la souveraineté nationale et déjouer les tentatives d’atteinte à la sécurité du pays, considérant que si l’Algérie est aujourd’hui un pays stable, le mérite revient à la mobilisation du peuple algérien et à la politique de réconciliation nationale initiée par le président de la République. Le chef de l’Etat avait exhorté, à maintes occasions, le peuple à renforcer son front intérieur, mais aussi et surtout à la préservation de l’unité nationale qui constitue un véritable rempart contre toutes ces tentatives de déstabilisation. Récemment, le chef de l’Etat a appelé les Algériens à participer massivement aux prochaines législatives pour choisir dans le cadre des garanties prévues par la Constitution et la loi consacrant le respect de leur choix libre et souverain. Il a rappelé que «notre système institutionnel dans lequel se cristallisent les valeurs de liberté et de souveraineté populaire puisées dans notre lutte armée, a connu le raffermissement de son caractère démocratique à travers les enrichissements constitutionnels successifs».