Politique: L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

0
411
Photo Fateh Guidoum@L'Echo d'Algérie

L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à compter d’hier 24 août 2021. Cette décision a été annoncé par le chef de la diplomatie algérienne,  Ramtane Lamamra, au cours d’une conférence de presse.

Les relations entre l’Algérie et le Maroc sont tendues depuis le 16 juillet, date à laquelle l’ambassadeur du Royaume chérifien auprès des Nations unies, Omar Hilal, avait appelé à «l’indépendance du peuple kabyle» en Algérie. L’Algérie a réclamé, des éclaircissements sur ce qu’elle a qualifié de «déclarations agressives» lancées par l’ambassadeur de Rabat auprès des Nations unies, sur fond de leur soutien à un mouvement séparatiste, en référence au «mouvement pour l’indépendance des tribus de Kabylie». L’Algérie avait précédemment classé le «Mouvement pour l’indépendance de la Kabylie» comme «organisation terroriste». Des éclaircissements qui ne sont jamais venus et auxquels se sont greffées les déclarations hostiles à l’Algérie faites par le ministre des Affaires étrangères israélien à partir du territoire marocain. Une posture qualifiée par le deuxième homme de l’Etat, Salah Goudjil, comme étant «une hostilité affichée et assumée» par le voisin. Les relations entre l’Algérie et le Maroc ont pris une tournure tendue à partir de 1994. L’ancien ministre de l’Intérieur marocain, Driss Basri, avait imputé à tort à l’Algérie un attentat terroriste commis à Marrakech. Le Maroc a décidé, unilatéralement, de rétablir les visas pour les citoyens algériens. L’Algérie a répliqué en appliquant la réciprocité et également en décidant de la fermeture des frontières avec le Maroc.          

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here