Règlement de la crise libyenne : Le rôle de l’Algérie hautement apprécié par les Etats-Unis

0
1072
DR

Les Etats-Unis viennent, une fois de plus, par la voix de leur ambassadrice en Algérie, Joan Polaschik, de valoriser le rôle de l’Algérie dans la résolution des crises et conflits à travers le dialogue et la réconciliation, loin de toute ingérence ou intervention étrangère.

Ainsi, Mme Polaschik qui a été reçue par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a fait part de l’appréciation de son pays pour la contribution de l’Algérie au règlement de la crise en Libye. Les deux parties ont procédé à un large tour d’horizon sur les relations bilatérales, l’examen de la situation régionale et en particulier les derniers développements intervenus en Libye. Il a été aussi question du prochain atelier international que l’Algérie abritera du 27 au 30 Novembre 2016 dans le cadre du Forum global de lutte contre le terrorisme sur «l’élaboration des plans nationaux de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent» et celui qui sera consacré au «rôle de la réconciliation nationale dans la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent», prévu à Alger au printemps 2017. L’Algérie a été déjà félicitée par la plus grande puissance du monde, qui lui avait rendu un hommage appuyé pour son rôle crucial dans la résolution des conflits et ses efforts en faveur de la paix et de la sécurité dans la région et sur le continent. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, avait fait part de sa satisfaction du niveau des relations bilatérales et du partenariat économique entre les deux pays. Il avait également rendu un hommage appuyé et exprimé sa profonde gratitude à l’endroit de l’Algérie pour ses efforts diplomatiques en cours tendant à faire valoir la paix et la sécurité dans la région, citant particulièrement les efforts engagés au Mali et en Libye. Kerry avait, par ailleurs, réitéré l’engagement des Etats-Unis aux côtés de l’Algérie pour relever le défi de construction des sociétés pacifiques et prospères et n’a pas manqué de relever la force de caractère et la détermination du peuple algérien qu’il félicite pour ses réalisations. Le chef de la diplomatie américaine avait affirmé que l’Algérie a joué un rôle de soutien fondamental dans le cadre des efforts de l’ONU pour parvenir à une solution politique en Libye, estimant que la réunion des parties libyennes à Alger a été un jalon très important. Il avait relevé, en outre, que les groupes terroristes constituent un défi pour toute la communauté internationale, assurant que l’Algérie et les Etats-Unis vont continuer à travailler ensemble contre le terrorisme et renforcer tous leurs aspects de partenariat sur la sécurité. Il faut relever que grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le Président Abdelaziz Bouteflika, occupe aujourd’hui les devants de la scène régionale et même internationale. La communauté internationale reconnaît que l’Algérie a un rôle de leader dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et constitue un partenaire privilégié dans cette lutte. La longue expérience dont elle dispose en la matière fait d’elle un acteur clé au niveau régional et international. D’ailleurs, ce rôle est de plus en plus mis en évidence, grâce à une expérience acquise sur le terrain tout au long d’une décennie de combat et de lutte sans merci contre le terrorisme. Partant de ce constat, les puissances occidentales, en premier lieu les Etats-Unis, sont convaincus, plus que jamais, que l’Algérie est un partenaire incontournable dans ce domaine, et cette reconnaissance a été maintes fois exprimée par les plus hauts responsables américains qui n’ont pas manqué de dire que le rôle de l’Algérie et son apport en matière de lutte contre le terrorisme dans la sous-région sahélo-saharienne ont été déterminants.

T.B.