Réouverture des frontières de l’UE: Les Algériens officiellement autorisés à voyager en Europe

0
360

Les pays de l’Union Européenne ont convenu de rouvrir à partir de ce mercredi 1er juillet, les frontières extérieures de l’espace Schengen à partir de mercredi aux voyageurs d’une liste de 15 pays dont l’Algérie.

Selon un communiqué officiel de l’UE publié hier, les ressortissants de ces 15 pays dont les Algériens sont officiellement autorisés à voyager en Europe. La liste définitive des pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise des voyages vers l’Europe vient d’être communiquée. Elle comprend en plus de l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. La Chine est également concernée mais uniquement à condition qu’elle admette sur son sol les visiteurs venant de l’UE, ce qui n’est actuellement le cas que de façon limitée. Cette liste qui devrait être actualisée périodiquement,a été validée ce mardi, au terme de plusieurs jours de discussions. Le Conseil européen a adopté une recommandation sur la levée progressive des restrictions temporaires aux voyages non essentiels dans l’UE, qui avaient été introduites pour lutter contre la propagation du coronavirus. L’Algérie et d’autres pays dits Covid-19 free et ceux qui ont pu contrôler le coronavirus figurent sur cette liste de l’Union européenne qui sera officialisée ce soir. Cela signifie que dès le rétablissement des liaisons aériennes avec la France et d’autres pays européens, les Algériens pourront s’y rendre dans le respect du protocole des pays où ils vont séjourner. A titre d’exemple, en France, une quatorzième volontaire a été mise en place à l’intention des passageurs de l’étranger.

L’Algérie maintient ses frontières fermées Il faut préciser que malgré l’ouverture des frontières Schengen aux Algériens, les voyageurs devront néanmoins, patienter avant de pouvoir entrer en Europe. En effet, le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche, à l’issue de la réunion du Conseil des ministres de garder fermées les frontières terrestres, aériennes et maritimes du pays. Cette décision intervient à la lumière du rapport présenté sur la situation épidémiologique par la commission chargée de suivre l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie. Par ailleurs, les Algériens désireux se rendre en Europe, une fois les frontières algériennes ouvertes, devraient disposer d’un billet d’avion et d’un visa Schengen. Exception faite des vols de rapatriement qui concernent, notamment, les ressortissants français bloqués en Algérie. Il s’agit des Français de passage en Algérie, des ressortissants franco-algériens et des Algériens possédant un titre de séjour en France en cours de validité. Les titulaires de visa Schengen pourraient être concernés par les vols déployés par Air France à partir des aéroports algériens.

  1. N.I.