26.9 C
New York
dimanche, août 14, 2022
AccueilActualitéRéunion de coordination consulaire à Paris- Assainissement des listes électorales et délivrance...

Réunion de coordination consulaire à Paris- Assainissement des listes électorales et délivrance du passeport biométrique à l’ordre du jour

C’est dans le but de procéder à l’évaluation du processus de délivrance du passeport biométrique, de mettre tout en œuvre en prévision des législatives du 4 mai 2017, et afin de prendre des mesures supplémentaires de facilitation au bénéfice des membres de la communauté nationale vivant en Europe, que se tient depuis jeudi à Paris au siège de l’ambassade d’Algérie, une réunion de coordination consulaire, réunissant les chefs de poste et les responsables consulaires des ambassades d’Algérie en Europe, présidée par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassane Rabehi, en présence du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, El Hocine Mazouz, cette réunion à laquelle participent des hauts cadres des deux ministères, est également l’occasion pour examiner les modalités d’organisation et les moyens nécessaires pour faciliter aux membres de la communauté nationale l’accomplissement de leur devoir électoral pour les législatives prévues le 4 mai prochain, a-t-on indiqué. Hassane Rabehi, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, a indiqué à ce propos «les représentations consulaires sont à pied d’œuvre» pour l’assainissement de la liste électorale en prévision des élections législatives prévues pour le 4 mai prochain. «Les portes des représentations diplomatiques et consulaires sont ouvertes autant pour les besoins de cette opération de révision de la liste électorale que pour donner davantage d’informations sur ce scrutin», a-t-il déclaré, en marge de la réunion de coordination consulaire. Saisissant cette occasion pour rappeler l’importance de ce rendez-vous électoral dans le raffermissement et la consolidation des institutions de l’Etat algérien. Il a noté «c’est un rendez-vous électoral qui coïncide avec la promulgation de nouveaux textes juridiques qui viennent renforcer davantage les conditions d’organisation et de déroulement de ces élections en tenant compte des aspects liés à la transparence, de la probité et de l’impartialité, à savoir la loi organique ainsi que la mise en place de Haute instance indépendante de surveillance des élections», a-t-il expliqué. C’est précisément dans ce contexte, qu’il a appelé la communauté algérienne établie à l’étranger à se présenter et «prendre contact» avec les représentations diplomatiques et consulaires, les conviant à une participation «massive» au scrutin du 4 mai 2017. Le secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, El Hocine Mazouz, a indiqué quant à lui : «Cette rencontre est également pour nous une opportunité pour expliquer le rôle de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, instituée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sur la base de la nouvelle Constitution, ainsi que les préparatifs des élections législatives, et pour apporter les réponses aux pré- occupations des chefs de poste consulaire dans le cadre de ces élections». La rencontre a permis aux responsables consulaires de connaître les différentes mesures prises dans le but de faciliter le déroulement du scrutin . Assurer une «plus grande» protection des droits et intérêts des Algériens vivant à l’étranger Promouvoir les droits des Algériens vivant à l’étranger a également été un des thèmes principaux de la réunion de coordination consulaire, afin de se pencher sur une nouvelle organisation des services consulaires algériens et de réunir les conditions «appropriées» pour assurer une «plus grande» protection des droits et intérêts de la communauté algérienne, a indiqué vendredi le SG du ministère des Affaires étrangères, Hasssane Rabehi. Notons que l’objectif étant l’intégration complète des technologies de l’information et de la communication dans tous les processus liés aux volets administratifs des services consulaires. Il s’agit également, selon lui, de réunir les conditions optimales pour assurer une plus grande protection des droits et intérêts de notre communauté vivant à l’étranger conformément aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Révision de la carte consulaire et nouveaux sièges de consulats Hassane Rabehi n’a pas manqué de rappeler que les inaugurations récentes effectuées par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, des nouveaux sièges de consulats de Créteil, Marseille et New York, dénotaient et traduisaient le grand intérêt des hautes autorités du pays à l’égard de notre communauté vivant à l’étranger, soulignant dans ce contexte qu’une réflexion est engagée sur l’apport que peuvent constituer les compétences algériennes établies à l’étranger à l’effort de développement économique de l’Algérie. Ajoutant : «Nous réfléchissons également à une révision de la carte consulaire pour qu’on puisse rapprocher les administrés de l’administration, les membres de notre communauté aux représentations diplomatiques et consulaires». Tout en mettant en exergue que c’est un «très grand chantier, très ambitieux pour lequel nous souhaitons réunir toutes les conditions pour le réaliser». Parachèvement de l’opération du passeport biométrique et élections législatives Concernant le volet du parachèvement de l’opération du passeport biométrique qui coïncide avec l’organisation des élections législatives, Hassane Rabehi a expliqué «Il s’agit pour nous, à travers cette rencontre, de faire le point sur tout ce qui a été entrepris en termes de modernisation, de facilitation et d’allègement des procédures administratives consulaires et également de valoriser tous les efforts qui ont été consentis en vue d’améliorer les conditions d’accueil au bénéfice des membres de la communauté nationale, notamment dans leurs contacts avec nos représentations diplomatiques et consulaires». Pour ce responsable, la modernisation et la simplification des procédures d’obtention des documents administratifs, est une opération, «combien lourde» qui a été réussie. «Elle a permis d’abord de réduire les procédures et rétrécir les délais d’établissement des différents documents administratifs et consulaires», a-til précisé, soulignant l’objectif de doter l’administration consulaire, au niveau des différents pays, de tous les moyens afin d’être «en permanence à l’écoute des préoccupations de notre communauté et être à sa disposition, notamment pour les questions liées à la protection de leurs droits et de leurs inté- rêt dans les pays de résidence». La dernière réunion du genre s’est déroulée, rappelle-t-on, en septembre 2015 à Paris au siège de l’ambassade d’Algérie, à l’issue de laquelle plusieurs mesures ont été prises dans le sens de l’amélioration et de l’allègement des procé- dures à même d’augmenter le taux de conversion des passeports et la prise en charge des préoccupations de la communauté nationale. Parmi ces mesures figuraient, notamment, la mise en ligne d’un portail dédié aux ressortissants pour les procédures d’obtention du passeport biométrique, le raccourcissement des délais d’acheminement des passeports vers les postes consulaires et la facilitation du suivi du traitement de la demande de passeport. Les mesures concernaient aussi l’amélioration des conditions d’accueil et de prestations au profit de la communauté algérienne établie en Europe et la simplification des procédures de délivrance des documents consulaires, notamment le casier judiciaire et le certificat de nationalité.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES