26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilMondeSahara occidental: L’ONU doit chercher un règlement pacifique sur la base de...

Sahara occidental: L’ONU doit chercher un règlement pacifique sur la base de l’échec des démarches passées

Le négociateur en chef, responsable du secrétariat de l’organisation politique du Front Polisario, Khatri Addouh, a affirmé, samedi, que l’ONU doit chercher une solution pour un règlement pacifique, en revoyant les raisons de l’échec de toutes les démarches entreprises, tous les processus engagés et les efforts des envoyés spéciaux du Secrétaire général de l’ONU.

Dans une déclaration à la presse, à l’issue de sa réunion avec l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, Staffan De Mistura, M. Addouh a précisé que le processus de règlement pacifique interpelle l’ONU, la communauté internationale et le Conseil de sécurité à la nécessité de chercher une solution en s’appuyant sur les raisons de l’échec de toutes les démarches et processus engagés, et les efforts des envoyés spéciaux du SG de l’ONU. Il a indiqué que «l’échec de toutes les entreprises par le passé est dû à l’entêtement du régime marocain et à son refus de respecter la légitimité internationale et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, en connivence avec des pays influents au sein du Conseil de sécurité de l’ONU». Le responsable sahraoui a souligné que «la visite de De Mistura intervient à un moment important où la situation est, complètement différente de ce qu’elle était il y a deux ans». «Nous sommes actuellement, a-t-il précisé, dans une situation de confrontation militaire et de blocage du processus de règlement pacifique du conflit, ce qui a amené l’ONU à tenter de relancer le processus pour trouver une solution juste et définitive à la question de décolonisation du Sahara occidental.

De Mistura rencontre le responsable de l’organisation politique du Front Polisario Khatri Addouh L’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental, Staffan de Mistura a rencontré, samedi soir, le responsable de l’Organisation politique du Front Polisario, Khatri Addouh à Dar Diafa à Chahid El Hafedh. La rencontre à laquelle ont pris part, le chef d’Etat major de l’armée sahraouie, Mohamed El Ouali Akik, le représentant du Front Polisario aux Nations unies et Coordonnateur avec la Minurso, Sidi Mohamed Omar, le conseiller à la présidence sahraouie, Abdati Abrika, ainsi que la ministre de la Coopération, Fatma El Mahdi, a été l’occasion d’écouter de Mistura d’une part, de même qu’elle a permis à la direction sahraouie d’exposer les différents dossiers liés au conflit au Sahara occidental. Le diplomate italo-suédois avait rencontré auparavant un groupe de jeunes et de femmes sahraouis en vue de prendre connaissance des avis de la société civile sur le conflit qui n’a que trop duré. A rappeler que la visite de Staffan de Mistura dans les camps de réfugiés sahraouis se poursuivra, dimanche, avec la visite de plusieurs structures et établissements sahraouis, dont la visite de l’école du chahid Khalil Sid- M’hamed dans la wilaya de Boudjdour, le Musée national de la Résistance, le Centre de Documentation numérique, le Croissant-Rouge sahraoui et le Comité sahraoui des Droits de l’Homme. Après sa rencontre avec le ministre de l’Intérieur et celui des Affaires des territoires occupés et des Communautés, Mustapha Sidi El Bachir, ainsi qu’avec le président du Conseil national sahraoui, Hamma Salama, M. de Mistura achèvera sa visite dans les camps des réfugiés sahraouis par des entretiens officiels avec le président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, M. Brahim Ghali.

L’envoyé spécial poursuit sa visite dans les camps de réfugiés sahraouis L’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, poursuivait, dimanche, sa visite dans les camps de réfugiés sahraouis dans le cadre de sa première tournée dans la région depuis sa nomination en novembre 2021. Au deuxième jour de sa visite, Staffan de Mistura a fait plusieurs haltes dans la wilaya de Boujdour où il a visité l’école du Chahid Khalil-Sid M’hamed, le Musée national de la résistance, le Centre des documents numériques, le Croissant-Rouge sahraoui et la Commission sahraouie des Droits de l’Homme. L’envoyé onusien doit rencontrer, cet après-midi, le ministre sahraoui de l’Intérieur, des Affaires des territoires occupés et des communautés, Mustapha Sidi El Bachir, et le président du Conseil national sahraoui, Hamma Salama, avec lesquels il examinera des dossiers en lien avec le conflit en cours. M. de Mistura achèvera sa visite dans les camps de réfugiés sahraouis, ce soir, par des entretiens officiels avec le président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali. Les responsables sahraouis rencontrés, samedi, par l’envoyé onusien pour le Sahara occidental ont réaffirmé leur attachement à «l’indépendance nationale totale». A la veille de la visite de Staffan de Mistura dans les camps de réfugiés sahraouis, le représentant du Front Polisario à l’ONU et coordonnateur avec la Minurso, Sidi Mohamed Omar, a insisté sur la revendication de l’indépendance nationale totale, soulignant que «les Sahraouis acceptent le référendum comme solution médiane entre leur revendication légitime à travers leur lutte pour asseoir la souveraineté sur l’ensemble du territoire de la République sahraouie, d’une part, et la proposition marocaine illégitime d’annexion des territoires sahraouis, d’autre part». Après sa rencontre avec les deux parties, à savoir le Front Polisario qui est l’unique représentant légitime du peuple sahraoui, et le Maroc, M. de Mistura se rendra en Algérie et en Mauritanie, en leur qualité de pays voisins et observateurs, conformément, au Plan de règlement entre l’ONU et l’Organisation de l’unité africaine (Union africaine actuellement) et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES