Salon national de la photographie de Mila : 58 artistes y prennent part

0
543

Pas moins de 58 photographes professionnels et amateurs, venus de nombreuses wilayas du pays, participent depuis mardi, à la 8e édition du Salon national de la photographie, organisé à la maison de la culture M’barek-El Mili de Mila.

A ce propos, Abderrezak Bouchenak, directeur de cette structure culturelle, organisatrice de la manifestation, a affirmé en marge de la cérémonie d’ouverture, que le public renoue à partir d’aujourd’hui jusqu’à demain soir (mercredi), avec l’art de la photographie et ses partisans issus de 35 wilayas du pays à l’instar de Annaba, Constantine, Béchar, Ghardaïa, Djelfa, Tizi-Ouzou, Béjaïa et Tissemsilt, notamment. Il a également précisé que l’exposition des œuvres des participants qui compte plus de 230 photographies, à raison de 4 photos par participant, est placée cette année sous le slogan : «La photographie, un art et une culture», ajoutant qu’un jury spécialisé sélectionnera par la suite la photographie qui soit la plus conforme au slogan, en plus de choisir la meilleure exposition. Un prix spécial du jury, visant à motiver davantage les participants et les inciter à donner le meilleur d’eux-mêmes à chaque participation aux éditions de ce salon national sera également décerné à l’occasion, a-t-il souligné. Le directeur de la maison de la culture M’barek-El Mili a indiqué, en outre, que le nombre de participants de cette 8e édition est proche du nombre enregistré l’année précédente (55 artistes), estimant que la hausse, même légère, enregistrée cette fois-ci, «témoigne de la notoriété que cette manifestation a acquis au niveau national». Arborant la tenue traditionnelle de sa région, le photographe Amara Salah, de Ghardaïa, participe, selon lui, pour la 2e fois pour «transmettre une part de la culture à laquelle il appartient», ajoutant que les œuvres présentées lors de cette édition ont connu une certaine évolution. Quant à l’artiste amateur Mohamed Badreddine Rebih, de la wilaya de Djelfa, qui participe pour la première fois à ce Salon, a estimé, pour sa part, que «le nombre et la diversité des participants augmentent les chances des amateurs de se professionnaliser dans ce domaine à la faveur des échanges d’expériences».

Une rencontre a été animée durant la première journée de cette manifestation par des professeurs spécialisés, autour du thème de cette année, en plus d’ateliers pratiques dans le domaine de la photographie et de l’éclairage au profit des participants. Un premier atelier, organisé mardi après-midi, est consacré à la «photographie des monuments historiques» situés dans l’ancienne ville de Mila, alors qu’un second, prévu demain, portera sur la «photographie de paysages naturels» à proximité du barrage de Beni Haroun, en plus d’un atelier sur «l’art de l’éclairage dans la photographie». La 8e édition du Salon national de la photographie qui s’achèvera demain soir, sera marquée par l’annonce des résultats du concours de la meilleure photographie et la récompense des lauréats.