Santé: Benbouzid : «Le mouvement opéré à la tête de certaines directions centrales vise à améliorer la qualité des soins»

0
333

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a indiqué, hier, que le mouvement opéré récemment à la tête de certaines directions centrales du secteur visait à améliorer la qualité des soins et des services fournis dans le cadre d’une «action collective coordonnée».

Présidant la cérémonie d’installation des nouveaux directeurs centraux de certaines structures relevant du secteur, le ministre a précisé que ce mouvement «vient couronner un processus d’évaluation visant à améliorer la qualité des soins et des services fournis dans le cadre d’une action collective coordonnée». De son côté, le ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Ismail Mesbah, a affirmé que le pays «compte des compétences capables d’assurer la gestion pendant cette période de crise sanitaire engendrée par la pandémie de la Covid-19».  «Il existe des compétences capables d’assumer la responsabilité et de faire face à toutes les difficultés pour hisser le secteur au plus haut niveau et sortir de la crise sanitaire actuelle», a-t-il dit. Dans une démarche visant à insuffler une nouvelle dynamique au sein de l’administration centrale qui veille à la mise en œuvre de la politique nationale de santé, M. Benbouzid a procédé, en compagnie du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, à l’installation du Pr. Lyes Rahal au poste de directeur général des services de santé et de la réforme hospitalière et du Pr. Ouahiba Hadjoudj au poste de directrice générale de la pharmacie et de l’équipement médical. Dans la même optique, le ministre de la Santé avait présidé la semaine dernière l’installation de plusieurs cadres du ministère.

Yasmina D.