26.9 C
New York
vendredi, décembre 3, 2021
AccueilActualitéSanté: Vers la mise en œuvre d’un programme de recherche en occulo-génétique

Santé: Vers la mise en œuvre d’un programme de recherche en occulo-génétique

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a plaidé, avant-hier, à Alger, en faveur de la mise en œuvre d’un programme de recherche en occulo-génétique que viendrait soutenir la création d’un «véritable» centre spécialisé dans l’oncologie ophtalmique, à l’occasion du 32e Congrès national d’ophtalmologie organisé par la Société algérienne d’ophtalmologie (SAO).

Il a souligné, dans le même contexte, que les affections ophtalmiques constituent une réelle préoccupation de santé publique qui se manifeste de manière particulièrement aigue dans les pays à très faible revenu. Evoquant la tenue de ce congrès, le ministre de la Santé a relevé, que ce dernier offre une opportunité remarquable de conjuguer le savoir-faire à la solidarité pour œuvrer à ce que les progrès de la science dans le domaine de l’ophtalmologie soient vulgarisés. Il a ajouté, que ce congrès procède d’«une dynamique de partenariat, de solidarité et de partage des connaissances qui s’inscrit pleinement dans l’espace éthique et moral qui doit caractériser le domaine de la médecine et dans l’idéal d’un monde humain et solidaire à la réussite duquel la famille de la santé est la première interpellée». Ce rendez-vous qui a regroupé d’éminentes personnalités du monde de l’ophtalmologie nationale et internationale à ce congrès a donné l’opportunité d’aborder la problématique des nécessaires réseaux de partenariat à tisser entre les participants dans le souci d’œuvrer pour l’amélioration de la prise en charge des patients et leur permettre de voir la lumière du jour, souligne Hasbellaoui. Il a précisé, à cet égard, que les thèmes inscrits à l’ordre du jour des travaux de ce congrès «illustrent parfaitement les défis auxquels mon pays est confronté en matière de lutte contre tout ce qui peut conduire à la cécité», a-t-il fait savoir. Plus de 1800 spécialistes en ophtalmologie exerçant dans les secteurs public et libéral contre 12 spécialistes en ophtalmologie en 1962, note le ministre appelant à l’obligation de doubler les efforts pour mieux lutter contre les différentes pathologies de l’œil.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES