Sellal rencontre aujourd’hui les walis : Objectif / répondre aux préoccupations des citoyens

0
955

 

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal présidera aujourd’hui au Palais des nations (Club des Pins) une réunion avec  les walis, au cours de laquelle de nouvelles orientations seront données aux premiers responsables au niveau local, lesquels seront désormais, avec la nouvelle politique économique prônée par le gouvernement, soumis à l’obligation de résultat à travers un cahier des charges qui leur sera soumis prochainement.

Cette rencontre sera axée principalement sur le rôle des collectivités locales dans la promotion de l’investissement local et de la modernisation du service public. Plusieurs ateliers thématiques débattront sur deux jours des différents points inscrits à l’ordre du jour de cette réunion avant de sortir avec des recommandations qui seront présentées à la séance de clôture. En vertu de cette nouvelle orientation, des consignes ont été données aux walis pour poursuivre les réformes visant la réhabilitation et la modernisation des services administratifs publics et à être à l’écoute des préoccupations du citoyen. Le gouvernement a toujours fait de l’amélioration des conditions de vie du citoyen un axe prioritaire de son action et cela a été prouvé par la multitude de projets lancés à travers les différentes régions du pays en vue de satisfaire les doléances des populations, leurs attentes et leurs préoccupations. C’est dans cet ordre plus précisément que des instructions fermes ont été données aux responsables au niveau local afin qu’ils demeurent constamment à l’écoute des citoyens et œuvrent inlassablement à l’amélioration de leur cadre de vie. Il s’agit pour l’exécutif également de faire participer le citoyen à tout ce qui a trait au développement de sa collectivité locale. A ce titre, le Premier ministre avait tenu à rappeler, lors de sa dernière sortie sur le terrain, les principaux axes du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, visant à consolider la cohésion nationale et la stabilité, à valoriser les fondements de l’identité nationale et à consacrer la démocratie participative par l’écoute en permanence du citoyen, le développement des canaux du dialogue avec toutes les composantes de la société, outre la bonne gouvernance et l’amélioration du service public. Partant de ce constat, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, avait insisté récemment sur la nécessité pour la walis de faire preuve de vigilance et d’être toujours présents sur le terrain au service du citoyen. Tout en soulignant l’importance de donner la chance aux jeunes de participer au développement local, N. Bedoui a affirmé que les communes et les wilayas doivent favoriser les investissements productifs locaux loin de la bureaucratie, mettant l’accent sur la nécessaire rationalisation des dépenses des communes et des wilayas. A ce titre, il y a lieu de relever la nécessité d’associer les jeunes, notamment les compétences et les diplômés universitaire, à la réalisation des projets inscrits, alors que l’Etat a assuré qu’il ne renoncerait ni aux acquis sociaux ni à la réalisation des programmes de développement arrêtés, en dépit de la conjoncture économique difficile que traverse le pays. De ce fait, N. Bedoui avait instruit les walis à l’effet de formuler des propositions concernant le développement local de leurs   wilayas, à moyen et long terme, lesquelles propositions seront présentées lors de la rencontre d’aujourd’hui. Dans ce contexte, N. Bedoui a insisté sur l’urgence de rentabiliser tous les investissements réalisés par l’Etat, tout en soulignant qu’il était important de faire des collectivités locales un soutien essentiel de développement pour l’Etat et non une charge à supporter. A ce sujet, il a réaffirmé que l’ère des dotations financières centralisées pour faire face aux dépenses de fonctionnement est «révolue», appelant l’assistance à chercher des ressources financières pour faire face aux dépenses des collectivités.

Le président de la République, faut-il le souligner, avait, maintes fois rappelé que les attentes sociales légitimes exprimées par les populations, demeurent au centre des préoccupations de l’Etat et seront satisfaites à travers les projets qui sont en cours de réalisation et ceux encore en voie d’être lancés et qui concernent tous les domaines d’activités. De ce fait, les efforts de l’Etat pour renforcer les infrastructures et le développement humain dans tous ses aspects seraient insuffisants s’ils n’étaient pas accompagnés d’une création de richesses et d’emplois à la mesure des capacités que recèlent ces régions et des attentes que nourrissent, notamment les jeunes en quête d’emploi, de valorisation de leurs connaissances et de leurs compétences et, partant, de leur insertion sociale, avait souligné le chef de l’Etat Pour ce faire, il y a nécessité d’associer les efforts des pouvoirs publics et de la société civile en vue de promouvoir le développement de tous les secteurs économiques.

Sellal en visite officielle en Arabie saoudite les 15 et 16 novembre

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera  mardi et mercredi prochains une visite officielle en Arabie saoudite.  Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation des relations bilatérales algéro-saoudiennes et la concertation autour des questions d’intérêt commun, notamment la situation dans le monde arabe. Pour rappel,  Tayeb Belaïz, ministre d’Etat, conseiller à la présidence de la République, a effectué, en avril dernier, une visite à Riyad au cours de laquelle il avait remis un message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Serviteur des deux Lieux Saints de l’Islam, le roi d’Arabie saoudite, Salmane Ibn Abdelaziz.

T.B.