Selon Nouria Benghebrit : «L’élève ne doit plus être victime des mouvements de protestation»

0
1041
Photo : L’Echo d’Algérie ©

 

La préoccupation majeure du secteur demeure celle d’assurer un enseignement de qualité et continu, à l’élève. Ces propos ont été tenus hier par la ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghebrit, en marge d’une visite d’inspection dans la wilaya d’Ouargla.

Pour atteindre cet objectif, la ministre évoque comme mesure, les propositions présentées aux directeurs de l’éducation et des établissements éducatifs. Cette mesure entend mettre fin aux mouvements de protestation qui prennent l’élève en otage et qui semblent être une des  causes les plus lourdes empêchant le secteur d’aboutir à sa refonte. Même si la grève est un droit constitutionnel, Nouria Benghebrit estime que les syndicats y ont recours comme moyen «unique et obligatoire» pour exprimer leurs vues et positions vis-à-vis d’un problème ou d’un sujet précis. Il est ainsi demandé à ces syndicats, de «reconsidérer leur méthode pour exposer leurs préoccupations». Ceci devra selon la ministre, «améliorer le climat scolaire et la pratique pédagogique», de tenir compte de l’intérêt de l’élève, et partant aboutir à la stabilité de l’école. Notons à ce propos, que les mouvements de débrayage lancés dans le secteur éducatif connaissent à chaque fois un élan de solidarité et s’enregistrent dans la durée. Plusieurs réunions regroupant, le ministère de tutelle, syndicats et partenaires sociaux ont été tenues au courant de cette année. Le but étant d’arriver à un arrangement qui satisfait toutes les parties.

Bac 2017 : la réduction des jours d’examen appliquée

Interrogée au sujet de l’examen du baccalauréat session 2017, Benghebrit a rappelé que c’est durant cette session que les dernières réformes décidées seront appliquées. Elles le seront toutefois de façon progressive. Pour ce qui est de la toute première action à entreprendre, la ministre évoque la réduction des jours d’examen. Notons que les épreuves du Bac auront lieu du 11 au 14 juin prochain. Pour ce qui est de l’examen de fin de cycle primaire, le ministère de tutelle annonce la date du 28 mai et les épreuves du brevet d’enseignement moyen se dérouleront du 4 au 6 juin prochain. Concernant le concours de recrutement des enseignants, prévu en décembre 2016, la ministre a avancé le chiffre préliminaire de 5000 postes, notamment pour les mathématiques et la physique. Le nombre total n’étant pas encore déterminé. Rappelons que ce concours se fera sur la base de l’épreuve écrite comme annoncé auparavant par la ministre en personne,  et non sous critère d’ancienneté comme il est coutume de faire.

 H.B.