Situation sécuritaire, Covid-19, échéances électorales…Des dossiers importants au menu de la réunion du Haut-Conseil de Sécurité

0
489
Algerie: 13-12-2019 Conférence de presse de Abdelmadjid Tebboune tenue après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle. Photo L'Echo d'Algérie@

La situation générale prévalant dans le pays sur les plans sécuritaire et sanitaire, ainsi qu’aux préparatifs pour les prochaines échéances électorales seront au menu de la réunion périodique du Haut-Conseil de Sécurité qui sera présidée aujourd’hui par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale.

Le processus de mise en place des institutions de l’Etat, faut-il le souligner, se poursuit et devrait connaître son achèvement avec les prochaines élections locales qui auront lieu en automne prochain avec pour objectif primordial de rétablir la confiance entre les citoyens et les institutions de l’Etat. Cela ne s’annonce pas une sinécure, mais il s’agit bel et bien d’un grand défi que les nouveaux membres du gouvernement, les députés ou les futurs élus au niveau des assemblées locales doivent relever et cela passe inévitablement par l’écoute des citoyens et la prise en charge de leurs doléances et préoccupations. Récemment, et dans un message adressé à la nation, le président de la République avait mis en avant la capacité du peuple algérien à battre en brèche les intentions des courants suspects et leurs manœuvres visant à attenter à la sécurité et à la stabilité du pays. Il avait souligné, dans ce sens, la détermination du peuple algérien à «affronter, résolument et énergiquement, tous ceux qui seraient tentés de s’attaquer à l’Algérie, forte par son peuple et son armée». Par ailleurs, le président de la République a affirmé que «le respect des engagements que nous avons pris et sur la base desquels nous avons établi un programme et des priorités au service du peuple, continuera à guider résolument nos pas vers les objectifs escomptés, avec le soutien des fidèles patriotes aux principes novembristes, pour la lutte contre la corruption, la moralisation de la vie publique, l’encouragement de l’esprit d’initiative et de l’investissement, la création de la richesse et la consécration de la citoyenneté, du civisme et de la fierté de note identité et de notre appartenance».

Louant les efforts des acteurs de la scène politique et de la société civile et de toutes les volontés ayant contribué à la tenue des élections législatives dans le cadre de la concurrence politique loyale, le président Tebboune a rendu hommage à l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), et aux autres corps de sécurité pour avoir veillé au déroulement de cette échéance dans un climat de quiétude et de sérénité. Le président de la République s’est dit convaincu que l’organisation des législatives anticipées a été un pas décisif sur la voie du parachèvement d’un processus pertinent et irréversible offrant au peuple de prometteuses perspectives pour élire ses représentants, exercer sa souveraineté populaire à travers les urnes, conformément aux règles de la  démocratie réelle. En ce qui concerne la situation sanitaire engendrée par la pandémie Covid-19, le président de la République avait donné une série d’instructions relatives, essentiellement, à l’impératif d’engager une enquête épidémiologique «urgente» sur les nouveaux variants, d’intensifier les campagnes de sensibilisation et de veiller au respect des gestes barrières. Le chef de l’Etat avait également insisté sur l’impératif de donner les statistiques avec précision à partir de chaque wilaya en tenant compte des foyers de contamination cité par cité et village par village, et ce, dans l’objectif de prendre des décisions fondées sur des chiffres précis et d’engager une enquête épidémiologique urgente sur les nouveaux variants.Il avait, en outre, donné des instructions pour que les campagnes de sensibilisation soient menées et intensifiées à grande échelle et les mesures préventives respectées, à la lumière du relâchement enregistré. La sensibilisation devra englober tous les espaces et structures publiques, notamment les établissements éducatifs, les mosquées, les marchés, les commerces et les moyens de transport.

Les contraventions doivent être dressées avec rigueur parallèlement à l’intensification du contrôle du respect des mesures préventives. Il les a également exhortés à continuer à observer scrupuleusement les mesures barrières préconisées, telles que la distanciation physique, le port du masque obligatoire et le lavage fréquent des mains pour éviter un rebond de l’épidémie.C’est pourquoi, les citoyens sont appelés à continuer à œuvrer, sans relâche, pour sauvegarder ce qui a été réalisé grâce à la discipline et aux sacrifices consentis par tous et à éviter les situations d’attroupements qui favorisent la propagation de cette épidémie. À ce propos, le président Tebboune avait maintes fois souligné qu’en dépit de la nouvelle conjoncture dictée par les répercussions néfastes sur l’économie du pays, l’Etat ne compte pas lésiner sur les moyens et les ressources afin de faire redémarrer la machine de production, tout en veillant à la préservation du caractère social de l’Etat. Il avait rappelé que les attentes sociales légitimes exprimées par les populations, demeurent au centre des préoccupations de l’Etat et seront satisfaites à travers les projets qui sont en cours de réalisation et ceux encore en voie d’être lancés. Le chef de l’Etat avait donné des instructions fermes à l’effet d’opérer des réformes structurelles dans la cadre de la politique générale du gouvernement, à même d’assurer une exploitation optimale et transparente de toutes les potentialités et richesses naturelles nationales. A travers un nouveau modèle économique, l’Etat compte s’inscrire dans la rupture  totale avec les méthodes de gestion du passé et engager une nouvelle démarche marquée par une adéquation des politiques publiques et sectorielles et une rénovation de la gouvernance économique. Cette stratégie devrait permettre, à court et à moyen termes, de mettre en place une économie où la forte dépendance aux hydrocarbures et la dépense publique seront réduites graduellement.

 T. Benslimane

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here