Sous le slogan «créons ensemble l’avenir» Djezzy inaugure un amphithéâtre à l’ESAA

0
1004

C’est dans une ambiance «conviviale» que le président éxécutif de Djezzy, Vincenzo Nesci, a inauguré ce jeudi un amphithéâtre à l’Ecole upérieure algérienne des affaires d’Alger, en présence, notamment de Patrick Micheletti, directeur général de l’établissement ainsi que des étudiants. Sous le slogan de «créons ensemble l’avenir», cette inauguration se veut, selon l’opérateur de téléphonie mobile, un «soutien» de l’entreprise à «l’excellence» de la formation ainsi qu’à «l’innovation», des valeurs sur lesquelles est «fondée la philosophie de l’ESAA dont la réussite professionnelle de ses étudiants témoigne de sa « contribution» à l’écosystème économique et social du pays. L’amphithéâtre a été complètement rénové en y introduisant des moyens modernes de vidéo projecteurs ainsi que d’autres outils pédagogiques. A cette occasion, Vincenzo Nesci s’est dit «honoré» et «fier» de cette collaboration avec l’Ecole supérieure algérienne des affaires, qui a déjà formé par le passé plus de 60 collaborateurs à Djezzy et dont plusieurs directeurs sont diplômés de cette école. «Il y a une nouvelle formation qui se prépare à l’ESAA et qui concerne le management des télécoms, ce qui nous encourage dans notre nouvelle politique de recrutement qui vise de nouveaux profils qui s’adaptent à la transformation digitale», a souligné en effet le président éxécutif de Djezzy qui assure que dans le cadre du processus de transformation, Djezzy mise sur le recrutement de «nouveaux» profils qui «accompagneront» la modernisation de l’industrie des Telecom à l’ère de l’Internet mobile et de la digitalisation. De son côté, le directeur général de l’ESSA a indiqué que cette inauguration reflète l’esprit de la «bonne» collaboration qui existe entre son établissement et Djezzy et fait part dans la foulée de son «bonheur» d’accueillir à partir de septembre 2017 une nouvelle filière en communication et management des télécoms en partenariat avec Aix Marseille Université. «Ceci va contribuer au développement du secteur des télécommunications qui est en plein mutation en Algérie et qui connaîtra une demande spécifique en termes d’emploi », se réjouit Patrick Micheletti. Abdellah M.