Syrie – Zarif : « c’est au peuple syrien seul de décider de l’avenir de son pays »

0
617

Le ministre iranien des Affaires étrangères,  Mohammad Javad Zarif, a réaffirmé la position de l’Iran selon laquelle  c’est le peuple syrien seul qui décide de l’avenir de son pays, appelant  les Etats-Unis à retirer ses troupes présentes sur le territoire syrien,  ont rapporté des médias locaux.

S’exprimant dans un entretien qu’il a accordé au magazine allemand Der  Spiegel, le chef de la diplomatie iranienne a réaffirmé la position de  Téhéran selon laquelle que seul le peuple syrien décidera de son pays loin  de toute intervention étrangère, a indiqué dimanche l’agence syrienne Sana.   Répondant à une question sur la présence des consultants militaires  iraniens en Syrie, M. Zarif a expliqué que « celle-ci était motivée par à la  sollicitation du gouvernement syrien afin de faire face aux groupes  terroristes takfiristes », a poursuivi la même source. Le ministre iranien des Affaires étrangères a fait savoir, en outre, que  la raison derrière le chao, l’extrémisme et le terrorisme dans la région  est l’intervention américaine, réclamant à Washington de « retirer ses  troupes présentes dans la région ». Les déclarations de la chef de la diplomatie iranienne interviennent dans  le contexte de l’appel lancé par les présidents des pays garants du  processus d’Astana (Russie, Iran et la Turquie), réunis jeudi dernier à  Sotchi, et qui avaient souligné dans une déclaration finale « la nécessité  de préserver la souveraineté, l’indépendance, l’unité et la stabilité de la  Syrie ». Au terme des travaux de leur 4eme sommet tenu à Sotchi, les dirigeants des  trois pays garants du processus d’Astana ont affirmé également que seuls  les Syriens décideront de l’avenir de leur pays, appelant la communauté  internationale, notamment les Nations Unies et ses agences à jouer un rôle  plus efficace dans le soutien de tous les Syriens « sans politisation ni  conditions préalables ». Le président Rohani a insisté, à l’occasion, sur la « préservation de  l’unité des territoires syriens », appelant les Etats Unis à retirer ses  « troupes présentes illégalement en Syrie ». « La présence des forces  américaines en Syrie suscite l’inquiétude et nous n’avons pas confiance en  les propos des Américains sur le retrait de la Syrie, mais s’ils le font,  ça sera bien », a-t-il également soutenu.