26.9 C
New York
mercredi, juillet 6, 2022
AccueilActualitéTizi-Ouzou: Près d’un tiers des écoles primaires sans «actes administratifs»

Tizi-Ouzou: Près d’un tiers des écoles primaires sans «actes administratifs»

Pas moins de 30% des écoles primaires dans la wilaya de Tizi-Ouzou ne disposent pas d’actes administratifs et sont considérées comme étant construites illicitement, a-t-on appris du président de la commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), Dahmane Ahcène.

Cette réalité a été constatée après des visites d’inspection effectuée par la commission au niveau de plusieurs écoles des différentes communes de la wilaya. «Nous avons constaté que plusieurs écoles ne disposent même pas de titre administratif et sont donc considérées comme construction illicite», a souligné Dahmane. Une réalité qui, a-t-il expliqué, «empêche les présidents des assemblées populaires communales (APC) d’engager des travaux de réfection sous peine d’être refusés par le contrôle financier et qui, partant, provoque des dégradations au niveau des écoles au fil des années». A ce propos, le responsable local a appelé les présidents d’APC à se «rapprocher des services des domaines pour entamer les opérations de régularisation des structures scolaires pour pouvoir y effectuer les travaux de réfection nécessaires».

Dahmane a indiqué, à ce propos, qu’il sera demandé au chef de l’exécutif lors de la session de l’APW prévue le 30 septembre en cours «une dérogation pour permettre aux P/APC d’engager les travaux» au niveau des écoles. Il sera également procédé, a-t-il ajouté, «à la demande de subvention financière pour la réalisation de 40 cantines scolaires et de 100 classes de cours à titre d’extension au sein des écoles existantes». La rentrée scolaire au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou a été marquée par la montée au créneau de plusieurs associations de parents d’élèves qui avaient empê- ché leurs progénitures à rejoindre leurs écoles pour réclamer de «meilleures conditions de scolarité» pour leurs enfants. De son côté, le directeur de l’éducation, Ahmed Lalaoui, a indiqué, dans une déclaration, que ses services «sont prêts à assurer l’encadrement pédagogique nécessaire, en moyen humain et en fournitures au niveau de toutes les écoles».

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES