Tout en annonçant que près de 33% des personnels sont vaccinés contre la Covid à l’échelle nationale: «Les examens du BEM et du bac se tiendront dans les meilleures conditions et aux dates fixées», rassure Belabed

0
200

Près de 33% des personnels du secteur de l’Education se sont fait vacciner depuis le lancement des campagnes de vaccination contre le Covid-19 à travers les établissements éducatifs du territoire national, a indiqué, hier à Alger, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed. Invité du Forum de la Radio de la Chaîne 1, consacré aux mesures prises par le ministère pour faire face à l’épidémie de Covid-19 et assurer la continuité des cours, M. Belabed a fait savoir que «33% des personnels du secteur de l’Education se sont fait vacciner depuis le début de la vaccination le 20 août 2021», suite à la décision du président de la République relative à la vaccination des personnels des secteurs de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle. Ainsi, le secteur compte à ce jour 264 518 personnes vaccinées sur plus de 800 000 travailleurs, dont 510 000 enseignants. Selon le ministre, malgré les efforts déployés par son département, qui mène actuellement la troisième phase de la campagne vaccinale (du 2 au 13 janvier), «ce nombre reste insuffisant compte tenu de la gravité. Pourtant, le ministère s’est efforcé de se rapprocher le plus possible des personnels à travers les unités de dépistage, la médecine du travail, les centres de la sécurité sociale et les équipes médicales qui se rendent sur le lieu de travail, afin de faciliter la vaccination, a affirmé M. Belabed. Le ministre compte sur le civisme des enseignants et des éducateurs pour la sensibilisation des élèves à l’importance de la vaccination en tant que «devoir national, moral et sanitaire», a-t-il dit. Evoquant la réticence d’une catégorie des travailleurs dans le secteur, M. Belabed estime que cette réticence «n’est pas une fatalité» et la mission du ministère est de «convaincre les personnes réticentes de la nécessité de se faire vacciner», en exploitant tous les moyens de communication et de sensibilisation. Il a affirmé dans le même contexte que les campagnes de sensibilisation ont concerné toutes les régions du pays, y compris les régions enclavées, grâce aux unités de santé réparties à travers le territoire national et la coordination avec les associations des parents d’élèves. Par ailleurs, le ministre de l’Education a démenti les rumeurs diffusées par certains sites électroniques concernant l’arrêt des cours, indiquant que grâce à la politique sage de l’Etat algérien, la scolarité «se poursuivra en dépit des cas qui apparaissent de temps à autre et qui sont traités conformément au protocole sanitaire applicable en la matière». «Ces rumeurs ne servent pas l’école», a-t-il soutenu, ajoutant qu’«il est vrai que de nouveaux cas sont enregistrés dans les rangs des enseignants et des encadreurs éducatifs, mais ceci ne signifie pas que nous fermerons les écoles. Preuve en est que nous avons passé le 1e trimestre comme il a été tracé et a même donné les résultats escomptés, d’autant plus que le programme tracé a été mis en œuvre à un rythme acceptable, ce qui nous a permis de programmer des vacances d’hiver qui ont donné aux cas de Covid-19, le temps pour se rétablir». Pour ce qui est de l’année scolaire 2021/2022 et après l’expérience acquise par le ministère depuis le début de la pandémie en 2019, M. Belabed a affirmé que des mesures ont été prises et ont permis un retour au déroulement ordinaire des cours, à savoir que la rentrée scolaire a eu lieu le 21 septembre, de même qu’un retour à l’organisation scolaire à travers trois trimestres a été assuré, le volume horaire d’un cours a été relevé de 45 minutes à 60 minutes, tout en respectant en permanence les mesures exceptionnelles relatives à cette situation sanitaire.

Les examens du BEM et du bac dans les meilleures conditions et aux dates fixées Les examens nationaux du BEM et du bac se dérouleront dans «les meilleures conditions» et se tiendront aux dates fixées, a indiqué, hier à Alger, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed. Invité du Forum de la Chaîne I dédié aux dispositions prises par le ministère face au Covid-19, la scolarité et les examens de fin de cycle, M. Belabed a fait savoir que les examens du BEM et du bac «se tiendront dans des conditions normales», assurant du bon déroulement des préparatifs en vue d’organiser ces examens dans les meilleures conditions et dans les dates qui devront être annoncées, et dans le respect du protocole sanitaire en vigueur depuis l’apparition de la pandémie». Depuis son installation, «le Conseil national des programmes tient compte tant de l’intérêt pédagogique que de la vie socioprofessionnelle des fonctionnaires». Composé d’inspecteurs, de chercheurs et d’autres instances spécialisées, le Conseil s’attellera à «la concrétisation de la volonté du président de la République à opérer des réformes éducatives pour l’intérêt de la société reflétant l’image de l’Algérie nouvelle», a-t-il assuré.

Houda H. /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here