Tribunal de Tipaza: Le sénateur Malik Boudjouher condamné à 7 ans de prison  ferme et interdit d’exercer de hautes fonctions

0
560

 

Le tribunal de Tipaza a prononcé, hier , en  audience publique, une peine de 7 ans de prison ferme contre le membre du  Conseil de la Nation, Malik Boudjouher, accusé de corruption, avec interdiction d’exercer de hautes fonctions ou de se porter candidat à des  postes politiques pendant une durée de 5 ans, assortie d’une amende d’un (01) million de dinars.

Selon le prononcé du jugement contradictoire en première instance rendu  par la juge Radia Benghezal, l’accusé Boudjouher Malik a été condamné à une peine de 7 ans de prison ferme avec interdiction, pour une durée de 5 ans, d’exercer de hautes fonctions ou de se porter candidat à un poste  politique, assortie d’une amende pour « obtention de privilèges indus », « abus de pouvoir », mais ce dernier a été acquitté de l’accusation « d’abus de fonction ». Le tribunal de Tipaza a également acquitté deux prévenus, accusés de  « privilèges indus » et ordonné la restitution de leurs véhicules saisis le 14 aout dernier par la police judiciaire, lors de leur arrestation avec le principal accusé. Ces derniers avaient en leur possession 2 millions de Da versés par la victime, en contrepartie de la facilitation de procédures de  régularisation du dossier de réalisation illicite d’un projet touristique dans la région Ouzakou à Chenoua.