Turquie: Exercice militaire à la frontière irakienne

0
869

Les forces armées turques ont entamé lundi un  exercice militaire à la frontière irakienne, à une semaine d’un référendum  sur l’indépendance du Kurdistan irakien auquel Ankara est opposé. L’armée turque a indiqué dans un communiqué que « parallèlement à cet  exercice, les opérations antiterroristes dans la région frontalière se  poursuivent ».

Le sud-est de la Turquie est en proie à des combats quotidiens entre  l’armée turque et les kurdes du PKK, depuis la rupture à l’été 2015 d’un  cessez-le-feu qui visait à mettre fin à un conflit qui a fait plus de  40.000 morts depuis 1984. Ankara a répété à de nombreuses reprises son hostilité à la tenue de ce  référendum, qui doit avoir lieu le 25 septembre, avertissant qu’il « aura un  prix ». Le président turc Recep Tayyip Erdogan a jugé en fin de semaine dernière  que ce scrutin, bien que non contraignant, serait une « très mauvaise chose »  et annoncé que le Conseil de sécurité turc se réunirait le 22 septembre  pour s’y pencher. Il a également annoncé dimanche qu’il s’entretiendrait avec le Premier  ministre irakien Haider al-Abadi, également opposé au référendum, en marge  de l’Assemblée générale de l’ONU qui se tient à New York. Jan Kubis, l’émissaire des Nations unies en Irak, avait proposé la semaine  dernière des négociations immédiates entre Erbil et Baghdad en échange d’un  report de la date du référendum. L’ONU a proposé d’aboutir d’ici trois ans à un accord entre le Kurdistan  irakien et le gouvernement fédéral à Baghdad sur le statut de la région  autonome, en échange du report du référendum sur son indépendance.