Turquie: Le président turc compte se rendre prochainement dans la région du Golfe

0
1839

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé son intention de se rendre dans les jours à venir dans la région du  Golfe, plongée dans une profonde crise diplomatique depuis que l’Arabie  saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont, en même temps que  l’Egypte, rompu le 5 juin leurs liens avec Doha et pris des sanctions  économiques contre le riche émirat gazier, qu’ils accusent de soutenir le  « terrorisme ».

Le dirigeant turc a évoqué cette initiative alors qu’il rentrait en  Turquie du sommet du G20 qui s’est achevé dimanche à Hambourg (Allemagne).   « Il est possible que j’entreprenne un voyage spécial après le 15  juillet », a-t-il déclaré, selon le quotidien turc Hurriyet. « J’aimerais me  rendre à nouveau dans la région. Nous pourrions contribuer au  rétablissement du dialogue par cette visite. Nous prévoyons de nous rendre  au Qatar, au Koweït et en Arabie saoudite en particulier », a-t-il ajouté. Ankara soutient Doha dans la crise diplomatique actuelle, dans laquelle  l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis Bahreïn, l’Egypte et d’autres  pays ont rompu le mois dernier leurs liens diplomatiques avec le Qatar et  imposé un blocus.  Les autorités qataries ont refusé d’accepter les 13 exigences formulées  par Riyad et ses alliés, notamment la fermeture d’une base militaire  turque au Qatar et de la chaîne Al-Jazira. M. Erdogan a précisé qu’il avait discuté de la crise du Golfe avec ses  homologues américain Donald Trump et russe Vladimir Poutine en marge du G20  à Hambourg, soulignant la nécessité de trouver une solution par le  dialogue.  Le président turc a cependant averti que sa tournée prévue dans le Golfe  ne devait pas être considérée comme un effort de médiation.  « Le Koweït assume le rôle de médiateur. Nous soutenons ses efforts de  médiation. Ce que j’entends faire (par cette visite), c’est contribuer au  rétablissement du dialogue entre les parties », a-t-il insisté cité par le  média turc.