26.9 C
New York
mardi, novembre 30, 2021
AccueilSanté/Hi-TechUne patiente aurait guéri du VIH sans subir aucun traitement

Une patiente aurait guéri du VIH sans subir aucun traitement

Une patiente originaire d’Argentine a été capable de combattre seule, sans l’aide d’aucun traitement son infection au VIH. Un espoir immense pour les millions de personnes touchées par le Sida. C’est une étude qui pourrait faire son bout de chemin dans l’histoire de la médecine. Publiée ce 15 novembre dans la revue Annals of Internal Medecine, cette dernière révèle qu’une deuxième patiente aurait été capable d’éliminer le virus du VIH sans l’aide de traitements, quel qu’il soit. Si ce cas, extrêmement rare, est une source d’espoir énorme pour les millions de personnes qui vivent avec la maladie depuis des années, elle ne signe pas la fin de ce combat sanitaire commencée il y a près de 50 ans aux États-Unis. Cette patiente dite «Esperanza» serait originaire de la ville du même nom en Argentine. Si les chercheurs n’ont pour le moment pas donné beaucoup d’informations à son sujet — on sait seulement qu’elle est mère d’un enfant séronégatif et attend un second enfant — elle fait partie d’un sous-groupe de personnes appelées «contrôleurs d’élite» par les chercheurs. Ces derniers bénéficient d’une mutation génétique qui les rend beaucoup plus résistants à la maladie et leur organisme serait même capable d’éliminer naturellement l’infection, sans avoir à suivre le moindre traitement.

Des patientes qui guérissent toutes seules Suivie par le MIT, l’université de Harvard ainsi que le Rayon Institute, centre de recherche spécialisé autour du VIH et de son traitement, cette patiente «Esperanza» aurait donc, comme «la patiente de San Francisco» réussi à combattre et éliminer la maladie naturellement. Ce qui porte à quatre le nombre de patients qui ont réussi à éliminer l’infection. Ces deux patientes s’ajoutant aux patients de Berlin et de Londres, deux personnes infectées qui ont éliminé la maladie grâce à une greffe de cellule souche, une opération qui a été retentée par la suite, mais qui n’a plus jamais amené au résultat voulu. Tout l’enjeu pour les scientifiques est maintenant de comprendre au mieux comment ces deux patientes ont réussi à éliminer le VIH naturellement. Ces «contrôleurs d’élite» étant une source d’espoir immense pour les millions de personnes qui souffrent tous les jours de la maladie et qui voient dans ces deux cas isolés une sorte de lumière au bout du tunnel. La patiente d’Esperanza a-t-elle assuré que «le simple fait de penser que mon état pourrait contribuer à la réalisation d’un remède contre ce virus me fait ressentir une grande responsabilité et un grand engagement pour que cela devienne une réalité.» Les scientifiques ont analysé et séquencé des milliards de ces cellules à la recherche d’une trace de la maladie. Mais cette dernière n’a jamais été trouvée dans son organisme. Seule la présence d’anticorps a permis de prouver qu’elle avait bel et bien été infectée par la maladie.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES