Vaccination contre la grippe saisonnière: La campagne nationale effective depuis hier

0
197

Le ministère de la Santé a lancé, lundi, en coordination avec l’Institut Pasteur-Algérie la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière qui s’étalera sur toute la période automne-hiver.

La directrice de la prévention au ministère de la Santé, Samia Hammadi a indiqué lors d’une conférence de presse au siège du ministère que les préparatifs pour cette campagne avaient été lancés à travers,  notamment «la mobilisation de 2 millions de doses de vaccin, qui peuvent atteindre 2,5 millions doses, si nécessaire». Le ministère avait donné des instructions la semaine écoulée à tous les directeurs du secteur à travers le pays afin de réceptionner les quotas réservés aux wilayas pour pouvoir lancer «effectivement» l’opération de vaccination, qui «se déroulera comme d’habitude au niveau des établissements de santé publique et hospitaliers, en plus des pharmacies privées agréées à administrer le vaccin contre le coronavirus», a déclaré la même responsable. Rappelant les catégories concernées par la vaccination contre la grippe saisonnière, la même responsable a cité «les personnes âgées, les personnes présentant une pathologie chronique et les femmes enceintes».  Elle a expliqué, dans ce sens, que la réception du vaccin anti-coronavirus et le vaccin contre la grippe saisonnière «ne présente aucun risque», selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les données scientifiques actuelles confirment la possibilité de recevoir «les deux vaccins le même jour, mais le vaccin contre la grippe ne protégera pas la personne du coronavirus et vice versa», a-t-elle ajouté, soulignant dans le même contexte que la vaccination reste la «solution la plus efficace» pour prévenir les complications de la grippe et du coronavirus. Mme Hammadi a rappelé «l’importance de respecter les mesures de prévention, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, l’utilisation d’une solution hydro-alcoolique, le port du masque de protection, et la distanciation physique», expliquant que ces mesures sont les mêmes que celles recommandées pour prévenir le Covid-19. Et de faire observer que «le respect, l’année dernière, du protocole sanitaire a donné lieu à un recul notable en termes de personnes infectées par la grippe saisonnière, dont les enfants», expliquant, par ailleurs, le «relâchement et le non-respect des gestes barrières, cette année, a provoqué une recrudescence des cas affectés par ce virus». Lancée cette année sous le slogan «Vaccinez-vous contre la grippe et la Covid-19», la vaccination est gratuite dans tous les établissements hospitaliers publics y compris les polycliniques, a-t-elle rappelé, relevant la possibilité de l’acquérir au niveau des officines, d’autant qu’il est remboursable par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) pour les personnes assurées. Par ailleurs, le directeur général des services sanitaires au ministère de la Santé, Lyes Rehal, a affirmé, au sujet du nouveau variant du coronavirus «Omicron» que l’Algérie demeurait toujours «prête a faire face à la propagation de la pandémie, en témoigne le protocole sanitaire adopté aux frontières». L’Institut Pasteur est mobilisé pour dépister toute éventuelle contamination, selon M. Rehal qui insiste sur l’importance de se faire vacciner contre la grippe saisonnière et la Covid-19.                             

  Y. Derbal

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here