Vols annulés d’Aigle Azur : Les passagers pris en charge par d’autres  compagnies à l’aéroport d’Alger

0
497
Strained passengers wait at the counter of French airline Aigle Azur on September 6, 2019 at Algiers' internation airport. France's second-largest airline Aigle Azur, which went into receivership this week, plans to cancel all flights starting Friday night as it seeks a takeover bid to save the company, according to an internal document seen by AFP. / AFP / STRINGER

Les passagers de la compagnie aérienne Aigle Azur  bloqués au niveau de l’aéroport international d’Alger, suite à l’annulation  des vols de cette compagnie placée en redressement judiciaire, sont pris en  charge progressivement par d’autres compagnies alors que les files  d’attente restent importantes, a-t-on constaté sur place.

Les passagers, par plusieurs dizaines, forment des files d’attente  importantes au niveau des agences commerciales des compagnies aériennes  desservant la France.  Air Algérie en tête fait face à un afflux important de passagers en quête  de billets d’avions, ainsi que les compagnies Tassili Airlines et Air  France. « Je devais partir ce matin à 11:45 pour retourner à Paris. Je suis venue  me renseigner auprès d’autres compagnies mais finalement j’ai réussi à  obtenir une place pour demain matin sur Tassili Airlines », raconte une  jeune femme accompagnée de sa mère venues de la wilaya de Tizi Ouzou,  indiquant avoir acquis son nouveau billet simple Alger-Paris au prix de  31.400 dinars (DA). Tassili Airlines, filiale de Sonatrach, propose des billets à partir d’aujourd’hui  vers Paris, Strasbourg et Nantes pour les passagers d’Aigle Azur. Ayant appris la nouvelle, plusieurs dizaines de passagers ont afflué vers  l’agence commerciale de Tassili Airlines au niveau de l’aérogare d’Alger.  Les passagers se rendant vers les destinations desservies par la compagnie  algérienne ont été pris en charge dans la foulée. « Je suis soulagée d’avoir pu trouver un billet même si je vais rater la  reprise du travail ce lundi « , confie une passagère quinquagénaire qui  assure avoir passé « 48 heures à chercher une solution ». Elle a ainsi déploré « le manque de prise en charge », ne trouvant pas à qui  s’adresser « face à des bureaux Aigle Azur vides et injoignables au  téléphone ». Dès vendredi, début des annulations des vols de la compagnie en  dépôt de bilan, Air Algérie a lancé des réductions de 20% sur ses billets à  destination de la France. L’un des représentant d’Air Algérie qui a requis l’anonymat a expliqué  que l’ensemble de l’équipe de l’agence de la compagnie au niveau de  l’aérogare d’Alger est mobilisé pour répondre à la demande des passagers en  quête de billets d’avions vers la France. « Avec la réduction de 20 %, nous leur proposons des billets selon la  disponibilité des places sur nos vols », indique-t-il, expliquant que les  dates de départ pour chaque destination dépendent des places disponibles. D’autres passagers inquiets patientent toujours dans une atmosphère tendue  pour savoir pour quelle date et pour combien ils pourront se munir de leur  billet d’avions vers la France, pour la plupart venus en Algérie pour  passer leurs vacances estivales.  « J’ai obtenu une réduction de 80 % ce qui m’est revenu à 27.000 DA pour  un aller simple Alger-Paris le 16 septembre prochain », raconte un passager  algérien vivant en France, précisant que l’achat de son billet initial  aller-retour chez Aigle Azur lui avait coûté 240 euros. Certains passagers n’étant pas pris par des obligations urgentes ont fait  le choix de prolonger leur séjour en Algérie. « J’ai trouvé un billet pour Paris avec une escale à Tunis mais je pense  que je vais prolonger mon séjour et prendre un billet direct pour la  semaine prochaine », confie un homme retraité venu en famille de Bouira. Pour rappel, Aigle Azur a été placée en redressement judiciaire lundi  dernier. Deux jours plus tard, son PDG, Frantz Yvelin, avait annoncé sa  démission de la compagnie aérienne française, spécialiste des liaisons avec  l’Algérie, et en proie à une bataille d’actionnaires. La compagnie ne peut pas « garantir un dédommagement » à ses clients qui  auraient acquis un billet pour après vendredi soir, a-t-elle prévenu jeudi,  dans la foulée de l’annonce de l’annulation de tous ses vols.

Yasmine Derbal