Wakfs: La forme et le contenu du fichier national des mosquées fixés par un arrêté ministériel

0
835

Un arrêté ministériel fixant la forme et le contenu du fichier national des mosquées, dans lequel seront recensées et inventoriées l’ensemble des mosquées à travers le territoire national, a été publié au dernier numéro du Journal officiel (JO).

Selon cet arrêté signé par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, ce fichier a pour but d’assurer une gestion «optimale» et un suivi en matière de concrétisation des missions des mosquées, ajoutant que les services du ministère assurent la tenue du fichier national des mosquées. En cette qualité, ils sont chargés d’établir une base de données centralisée des mosquées et de garantir sa conservation sur tous supports, de sécuriser la base de données relative au fichier national des mosquées et d’assurer l’actualisation périodique du fichier national des mosquées. Ce fichier national comprend les données suivantes : une fiche technique de la mosquée comprenant la dénomination, l’implantation, le classement, la capacité d’accueil, ainsi que le statut juridique et matériel de la mosquée et les dépendances de la mosquée. Ces dépendances comprennent toutes celles rattachées à la mosquée, à savoir l’encadrement en personnel de la mosquée. Il couvre les ressources humaines prévues pour encadrer l’activité de la mosquée, les biens mobiliers et immobiliers de la mosquée, les plans topographiques et de sécurité de la mosquée, les références relatives à la personne physique et/ou morale chargée de la construction et de l’équipement et d’autres données si nécessaires. Toutes les autorisations administratives relatives à la collecte des quêtes au profit de la mosquée, sont inscrites au fichier national des mosquées, selon le même arrêté, relevant que tous les dons et legs, légalement admis, y sont inscrits. Les services compétents de l’administration centrale garantissent le suivi de l’opération de saisie et d’actualisation des informations et des données ainsi que l’harmonisation des mécanismes de travail, a précisé cet arrêté, ajoutant que ce fichier est automatiquement actualisé par les services extérieurs du ministère. Par ailleurs, un arrêté portant organisation de l’ouverture des mosquées a été également publié au même JO, disposant que les principales mosquées pôles, les mosquées nationales, et les mosquées locales sont ouvertes pour l’accomplissement de la prière du vendredi, par arrêté du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs. Les mosquées historiques archéologiques «sont ouvertes par arrêté du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs en coordination avec les services compétents du ministère de la Culture», relevant que «les mosquées historiques archéologiques sont également fermées par arrêté lorsque des travaux de restauration et de maintenance sont lancés. Elles sont rouvertes dès l’achèvement des travaux, sur la base du procès-verbal de réception attestant de la fin des travaux». Il y est disposé également que les directeurs des affaires religieuses et des wakfs de wilaya «sont habilités à ouvrir les mosquées de quartier pour l’accomplissement des cinq prières, en vertu d’une décision en coordination avec les services concernés».