26.9 C
New York
mardi, janvier 18, 2022
AccueilCultureYennayer 2972: La Chaîne II de la Radio algérienne organise un concert...

Yennayer 2972: La Chaîne II de la Radio algérienne organise un concert à Alger

Un méga-concert de chansons et musiques algériennes d’expression amazighe a été organisé mardi soir à Alger, par la Chaîne II de la Radio algérienne, couronnant une journée de célébration du Nouvel An amazigh, (Yennayer) 2972, qui a également compté une conférence, une exposition et un défilé de mode dédiés à la robe kabyle.

Placée sous le slogan: «Yennayer, symbole de l’identité et facteur de l’unité nationale», la journée de célébration du Nouvel An amazigh a élu domicile dans la salle Lamine-Bechichi de l’auditorium Aïssa- Messaoudi de la Radio algérienne, devant un public nombreux, astreint au strict respect des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du coronavirus. Réunissant plusieurs interprètes de différentes régions berbérophones d’Algérie, le spectacle, retransmis en direct sur les ondes de la Chaîne II de la Radio algérienne, s’est déroulé en présence de son directeur, Madjid Ferhati. Les interprètes aux voix présentes, étoffées de larges tessitures, Yasmine Taleb, Abdelkader Chaou, Cylia Ould Mohand, Ibrahim Kawed de Bordj Amar Dris à Illizi, Samir El Assimi, Billel Mouhri, Ali Ferhati, Ishem Boumaraf de Batna, Tahar Taleb, Baâziz Ighilassen du mont Chenoua de Tipasa, et Brahim Assirem de Ghardaïa, ont animé la soirée, trois heures et demie durant.

Très applaudis par l’assistance qui a vite cédé au déhanchement, les artistes-interprètes, accompagnés par une dizaine de musiciens d’un orchestre de Tizi-Ouzou, dirigé par le jeune Ismaïl Khaldi, ont rendu une quarantaine de pièces, entre reprises de grands maîtres de la chanson algérienne, à l’instar de Cheikh El Hasnaoui, Chérif Kheddam ou encore Idir, et compositions dans les genres andalou, algérois, kabyle, chaoui, tergui, m’zabi et chelhi, entre autres. La grande couturière, Naïma Medjnoun, de l’association Femme active de Béjaïa a, de son côté, exposé et présenté plusieurs modèles de robes kabyles taillées dans de belles coupes et diverses couleurs empreintes d’ornements, de paillettes et de strass, mises en valeur par l’élégance de huit femmes-mannequins qui les ont portées, faisant ainsi, l’unanimité chez le public. La troupe folklorique d’idebbalen (percussionnistes traditionnels) -Laïfa- de la région de Draa El Mizan (Tizi-Ouzou), dirigée par Farid Yakoubi, a, quant à elle, ouvert la soirée et assuré quelques interludes avec de belles reprises aux tons festifs, de Lounis Aït menguellet et des regrettés, Farid Ali, El Hadj Rabah Driassa et Maatoub Lounès notamment, ainsi que la déclamation de quelques poésies ancestrales et la reprise en version ghaïta de quelques ichewiquen (introductions en a capella) du terroir. Durant la matinée, une conférence autour du thème : «Yennayer, symbole de l’identité et facteur de l’unité nationale», a réuni les académiciens et spécialistes en anthropologie et en histoire, Slimane Hachi, Louiza Gallèze, Fatima Dilmi, Brahim Khedraoui et Chabane Meddour qui ont communiqué et développé différentes thématiques en lien avec Yennayer. Coordonné et suivi en direct à l’antenne de la Chaîne II de la Radio algérienne par Kamel Si Mohamed, Ourida Sider et Dahbia Bilek Kahia, le méga-concert de chansons algériennes d’expression amazighe, célébrant Yennayer 2972, a été organisé en collaboration avec les Offices nationaux, des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) et de la Culture et de l’information (Onci).

M. Toumi /Ag.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES